"Geek des livres" depuis 2007

Nouveau

Young Elites, tome 1 de Marie Lu

Young Elites

 
 
 
 
      Adelina a survécu à l’épidémie qui a ravagé son pays. Elle en a gardé des marques. Ses cheveux sont passés du noir à l’argenté et une cicatrice barre le côté gauche de son visage. Son père voit en elle une disgrâce pour son nom et sa famille : une malfetto, impossible à marier.
 
      Et la rumeur dit que les survivants comme Adelina n’auraient pas récolté que des cicatrices… Ils auraient acquis des superpouvoirs et se seraient regroupés, menaçant l’autorité en place. Bien que leurs véritables identités demeurent secrètes, tout le monde connait leur nom : les Young Elites.

3-etoiles
 

 
      Adelina est une héroïne (au sens personnage principal ? lol) intense à l’histoire bien sombre. J’avais certains préconçus sur la trilogie mais le traitement sur la fin de l’histoire du personnage me donne l’impression qu’on ne nous fait pas vraiment suivre la méchante…
      Honnêtement, j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire, ça ne m’intéressait pas, ensuite une fois qu’Adelina est recueillie par les Elites, ça devient plus intéressant. J’ai beaucoup apprécié découvrir ces différents personnages même si je n’avais que faire d’Adelina et ses sentiments pour Enzo, Adelina et les ténèbres, Adelina mène double jeu alors c’est compliqué etc…
      Ce que j’ai le plus apprécié de ce premier tome, c’est en fait l’aperçu du royaume voisin à celui de la reine Giuletta avec Maeve et ses frères. Maeve est impitoyable dans la scène où on la rencontre et elle est l’héritière au trône, elle est comme Adelina, elle a un don mais certainement un des plus difficiles à avoir… J’espère qu’elle sera bien présente dans le tome 2 alors !

IMM

Cette semaine je suis allée à Paris, notamment pour donner ses cadeaux d’anniversaire à
Melisande (faudra lui demander ce qu’elle a eu) et je suis revenue avec deux livres
(un qui n’était pas pour moi), deux DVD en promo, et des petits trucs pour le Rainbow Exchange :
DSCF1650

Du coup ça fait mon premier livre depuis juin, il me semble…
(et merci à Melisande de me l’avoir pris d’avance ^^)

A Darker Shade of Magic, tome 1 de V.E. Schwab

ADSOM

      Kell est le dernier Voyageur, un rare type de magicien capable de visiter les univers parallèles.
      Le Londres Gris, sur lequel règle un roi fou, est sale, ennuyeux et dépourvu de magie. Le Londres Rouge est là où la vie et la magie sont vénérés et où la dynastie Maresh gouverne un empire florissant. Le Londres Blanc est cruel, y fait sa loi celui qui a accédé au trône par le meurtre. On s’y bat pour contrôler la magie, et la magie rend coup pour coup, drainant la vie de la ville jusqu’à ce qu’elle ne soit plus qu’os-sements. Autrefois, il y avait un Londres Noir, mais on ne parle pas du Londres Noir.
      Officiellement, Kell est le voyageur Rouge, am- bassadeur personnel du Londres Rouge et transmet la correspondance mensuelle entre les membres de la famille royale de chaque Londres. Officieusement, Kell fait passer clandestinement des objets pour ceux prêts à payer pour ne serait-ce qu’un aperçu d’un monde qu’ils ne verront jamais. Ce passe-temps dangereux ouvre les portes à ceux qui voudraient le piéger, faisant de lui un traître. En fuyant dans le Londres Gris, Kell se retrouve aux prises de Delilah Bard, une ambitieuse coupe-bourse. Elle le vole, le sauve d’un dangereux ennemi, et le force à l’emmener dans un autre monde où elle pourra vivre une « aventure digne de ce nom ».trad perso

4,5-etoiles

      Le roman est vraiment agréable à lire et le voyage entre les mondes, quand c’est bien fait, c’est toujours passionnant (dit une fan d’À la Croisée des Mondes…). Et puis on voit bien la base historique derrière les différents Londres. Le White London est clairement un monde dans lequel les nordiques / germaniques ont gardé l’ascendant, par exemple (où Guillaume d’Orange aurait débarqué dans une Angleterre qui serait encore le Danelaw, peut-être). Pour le Red London, c’est peut-être l’influence Normande depuis Guillaume le Conquérant qui aurait agi, faisant de l’Angleterre qu’une partie d’un royaume comprenant la France… (Bref, ce que j’ai appris pour le CAPES m’est utile…)
      J’ai beaucoup accroché au personnage de Kell, j’adore le concept de son manteau réversible quasi indéfiniment, et Lila est un sacré bout de femme aussi (et j’ai un peu plus qu’une théorie sur elle…). Bon, ce n’est pas un coup de cœur comme pour d’autres, car le début et assez lent, que certains points sont traités avec des gros sabots (Rhy et le collier / son pouvoir sur les éléments) et que j’en attendais plus mais je dois tout de même dire que j’ai beaucoup apprécié et que je lirai la suite avec plaisir.

PALM 61

La PALM ou Pile A Lire du Mois, est un rendez-vous mensuel qui sert
à suivre l’évolution de notre PAL et fonctionne comme un bilan.

Ce mois-ci pas de nouveaux ajouts (en fait tout ce que j’ai commandé c’est du
Carnivore Care pour Iorek dernièrement, enfin, si on ne compte pas mon mini
craquage à -30% sur 2 patterns de Mermaidcat hier soir) mais 8 lectures !
PALM61

Winter de Marissa Meyer
C’est un excellent dernier tome qui équilibre bien les moments d’action et les moments plus tendres et sans paraître long en dépit des 800+ pages ! Il clôture vraiment bien la série.

A Darker Shade of Magic de Victoria Schwab
Le monde comme les personnages sont vraiment intéressants mais je n’ai pas autant accroché que d’autres même si je lirai la suite avec plaisir !

Stormdancer de Jay Kristoff
L’histoire, en soir, n’a rien de vraiment novateur mais l’ambiance est assez unique avec ce mélange de steampunk et de culture japonaise qui va des mythes fondateurs à l’organisation seigneuriale. Kudos pour avoir choisi une héroïne, même si je me suis barbée de la petite histoire d’amour avant même qu’elle eût commencée. Les intrigues étaient bien plus intéressantes après tout.

Unhinged de A.G. Howard
Je suis un peu déçue de ce tome. J’ai trouvé qu’il a mis trop de temps à démarrer mais une fois que c’était lancé, c’était vraiment agréable de retrouver ce monde. J’adore comment A.G. Howard parvient toujours à me donner des sentiments ambivalents à l’égard de Morpheus…

Summer Days & Summer Nights
Le nouveau recueil de nouvelles édité par Stephanie Perkins vaut le coup, c’est tout ce que je vous dirai ici ! (Sinon, il y a ma chronique, .)

Young Elites de Marie Lu
J’ai eu du mal à entrer dans l’histoire, c’est mieux une fois qu’Adelina rejoint les Elites mais ce que je retiens surtout, c’est un personnage secondaire à peine aperçu à la fin. C’est un peu frustrant.

Illusions of Fate de Kiersten White
Aww, ça c’est une petite romance historique magique toute mignonne ! Les influences sont claires (Mr Norrell, le plus flagrant pour moi) mais ça ne m’a pas gênée. Et puis c’est sympa cette héroïne qui aime étudier et qui préfère les maths au reste.

Curtsies and Conspiracies de Gail Carriger
Je crois que j’ai préféré cette suite au premier tome, c’est moins light notamment car Sophronia prend conscience des implications du métier d’espionnage… J’ai adoré la façon dont Carriger commentait le fait que Sophronia ne se rendait absolument pas compte de l’effet qu’elle avait sur les garçons, et aussi, les allitérations ici et là dans le texte, assez délicieuses ^^

Et pour finir, non, toujours pas de pile à lire pour le mois prochain, ce sera à l’inspiration.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 117 autres abonnés